top of page
  • Photo du rédacteurMadame Annie Lejeune

Harcèlement à l’école : comment gérer cette situation ?

Le harcèlement scolaire peut avoir des conséquences désastreuses sur les résultats de l’enfant et sur sa santé physique, psychologique, morale. Voici quelques informations.


Le harcèlement à l’école


À l’école, nos enfants grandissent ensemble et découvrent les joies et les affres de la vie en société. Selon les âges, l’éducation et le caractère de chaque enfant, il peut arriver que certains s’autorisent des actes et des paroles blessants, sans que ceux qui les subissent ne sachent comment faire cesser cela.


Concrètement, qu’est-ce que le harcèlement ? Lorsqu’un enfant est insulté, menacé, racketté, battu, bousculé, ou encore qu’il reçoit des messages injurieux à répétition oralement ou par le biais des réseaux sociaux, nous pouvons parler de harcèlement scolaire. Les conséquences sont nombreuses : douleurs, angoisses, peurs, voire culpabilité puvant entraîner dans certains cas extrêmes des envies de suicide. Des professionnels de la santé se sont penchés sur la question.


Les premiers pas : verbaliser et alerter


Verbaliser les faits est une étape aussi cruciale que difficile pour l’enfant. Humilié, en manque de confiance en lui, il a plus tendance à se refermer sur lui-même qu’à s’exprimer. Il faut donc l’aider en étant attentif et à l’écoute.


Une fois que vous avez constaté que votre enfant est victime de harcèlement, ou bien si vous avez des soupçons sur le fait qu’il subisse un tel traitement à l’école, il convient avant tout d’en alerter l’administration. Prendre rendez-vous avec la direction de l’établissement ou bien avec les délégués de parents d’élèves est une priorité. Le but est de créer un espace de dialogue et de rompre l’isolement dans lequel l’élève se trouve.


Se tourner vers des professionnels hors des murs de l’établissement scolaire


Si le personnel enseignant et la direction de l'établissement sont les premiers interlocuteurs en cas de harcèlement scolaire, il convient de l’accompagner d’un suivi psychologique. Cela présente l’avantage de créer une rupture avec le milieu scolaire : votre enfant sort de ce contexte qu’il assimile probablement à un endroit de mal-être.


Un psychologue pour enfant ou pour ado essayera de trouver les mots justes et une méthode personnalisée pour crever un abcès et ouvrir un dialogue. Il tentera de recréer une bulle de confiance autour de votre enfant, et de l'aider à perdre les sentiments de culpabilité et de honte qui l’animent. À court terme, il ne se sentira plus seul ; à moyen terme, il retrouvera confiance en lui et son estime de soi.


Contactez Annie Lejeune si votre enfant se trouve dans cette situation délicate, elle vous prendra en charge à Namur et aux alentours.

Comments


bottom of page