top of page
  • Photo du rédacteurMadame Annie Lejeune

L’impact des réseaux sociaux sur la santé mentale des adolescents et comment les accompagner

TikTok, Snapchat, Instagram, les réseaux sociaux font partie intégrante de la vie des adolescents. Vecteurs de lien social et d’ouverture sur le monde pour beaucoup, ils ont aussi des impacts délétères sur la santé mentale. Anxiété, isolement, insultes, harcèlement, comment accompagner la génération Z née à l’ère d’internet dans l’utilisation des réseaux sociaux pour plus de bien-être et d’épanouissement ?



L’adolescence, une période charnière pour la construction de soi


L’adolescence, phase de transition entre l’enfance et l’âge adulte, est une période de grands bouleversements émotionnels, hormonaux et cognitifs. Les jeunes testent les limites, se mettent parfois en danger, s’imitent les uns les autres et accordent énormément d’importance à la validation par les pairs. Le besoin d’approbation et d’appartenance à un groupe est grand et la résistance à l’influence plus faible qu’à l’âge adulte. Poussés par leurs semblables, les adolescents sont plus à même d’adopter des comportements à risques par peur de ne pas rentrer dans le moule ou de ne pas se conformer au groupe.


L’adolescence est aussi une période de construction identitaire par excellence. Les jeunes s’affirment, prennent leur place dans la société, se définissent, se cherchent et bâtissent leur estime d’eux-mêmes. Les réseaux sociaux redéfinissent les relations sociales des ados qui dorénavant se construisent à coup de likes de j’aime et de partages. Or, tous les jeunes ne sont pas égaux dans cette nouvelle construction identitaire. Les plus fragiles et les plus sensibles peuvent vite être plongés dans une profonde détresse s’ils constatent qu’ils ne rentrent dans aucun groupe ou qu’ils ne sont pas validés par leurs pairs.


Réseaux sociaux : attention danger pour la santé mentale des adolescents


Plusieurs études ont mis en évidence l’impact négatif des réseaux sociaux sur la santé mentale des adolescents. Une étude récente menée par des chercheurs de l’University College de Londres a montré que l’utilisation intensive des réseaux sociaux était associée à une augmentation de la dépression, de l’anxiété et du sentiment de solitude chez les adolescents. Les jeunes qui passent de nombreuses heures par jour sur les réseaux sociaux ont tendance à avoir une estime de soi plus faible et à ressentir davantage de pression sociale. L’hyperconnection et la comparaison renforcent le sentiment d’échec ou celui d’avoir une vie vide de sens. Les réseaux sociaux sont aussi un accélérateur pour le cyberharcèlement avec parfois des conséquences tragiques comme le suicide de très jeunes adolescents.


Malgré la modération, Snapchat, TikTok, Instagram, WhatsApp ou Facebook exposent à des contenus inappropriés et nocifs comme la consommation de drogue, des violences, des vidéos à caractère sexuel qui sont repartagées en masse dans des groupes auxquels les parents n’ont pas accès. Le phénomène grandissant du revenge porn (où la diffusion de contenu sexuellement explicite sans le consentement de la ou des personnes visibles) est un autre exemple de la dérive des réseaux avec des effets catastrophiques sur la santé mentale des personnes qui en sont victime (dépression, décrochage scolaire, troubles du sommeil…).


L’utilisation excessive des réseaux sociaux peut également avoir un impact sur le sommeil des adolescents. Passer du temps sur les réseaux sociaux avant le coucher perturbe leur rythme circadien et entraîne des problèmes d’insomnie. Or, un sommeil insuffisant peut avoir des conséquences néfastes sur la santé mentale des adolescents, augmentant les névroses, la dépression et les troubles anxieux. Votre ado ne décroche jamais même tard dans la nuit ? Cela est lié au mécanisme fortement addictif des réseaux sociaux très bien expliqué dans la série Dopamine sur Arte.


Les réseaux sociaux impactent donc fortement la santé mentale des ados :

  • troubles de l’attention ;

  • troubles du sommeil ;

  • anxiété ;

  • addiction ;

  • dépression ;

  • idées suicidaires ;

  • harcèlement ;

  • discrimination.


L’accompagnement des adolescents dans leur utilisation des réseaux sociaux 


Il est essentiel de fournir un cadre aux adolescents pour les aider à naviguer de manière saine et responsable dans le monde des réseaux sociaux. Voici quelques stratégies que vous pouvez mettre en place en tant que parent :

  1. Une communication sans tabous Il est important d’établir une communication ouverte avec les adolescents afin qu’ils se sentent à l’aise de discuter de leurs expériences sur les réseaux sociaux. Encouragez-les à partager leurs préoccupations, leurs expériences et invitez-les à signaler tout comportement inapproprié.

  2. La sensibilisation aux risques Informez les adolescents des risques associés à l’utilisation des réseaux sociaux, tels que le cyberharcèlement ou la diffusion non consentie de contenus. Mieux vaut prévenir que guérir. Apprenez-leur cette règle simple : ne fais pas en ligne ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse dans la vie réelle.

  3. Une utilisation responsable Encouragez les adolescents à utiliser les réseaux sociaux de manière responsable. Il est important de leur enseigner l’importance du respect des autres, de la protection de leur vie privée et de la vérification de la validité des informations partagées sur les réseaux sociaux. Pour plus de sécurité, vous pouvez leur demander de créer un profil privé plutôt que public.

  4. Un équilibre entre vie virtuelle et vie réelle Encouragez vos adolescents à trouver un équilibre entre leur utilisation des réseaux sociaux et d’autres activités, comme la lecture, le sport, le temps passé avec la famille et les amis, les sorties culturelles. Développer des passe-temps sains et déconnecter régulièrement des réseaux sociaux préserve leur bien-être mental. Alors, n’hésitez pas à proposer des temps sans écrans à faire sortir les GSM de la table pendant les repas ou à ranger les téléphones au moment d’aller dormir.

Les réseaux sociaux peuvent avoir un impact significatif sur la santé mentale des adolescents. Il est donc essentiel de les accompagner dans leur utilisation des différentes plateformes.

コメント


bottom of page